Gouvernance communautaire de la communauté acadienne et francophone de l'Île-du-Prince-Édouard

Suite à des recommandations de la Commission sur la Gouvernance communautaire en 2014, la SSTA a mis en place un "comité de mise en oeuvre", (la première recommandation) afin de rendre opérationnelles les neuf autres recommandations, du total de dix recommandations:

Recommandation 1 – Que le Réseau des développeurs mette sur pied un comité de mise en oeuvre et demande à la SSTA de fournir un appui à ce comité dans ses travaux.

Recommandation 2 – Que le Réseau des développeurs participe activement à la mise en œuvre des prochaines étapes du projet de la gouvernance communautaire et continue de servir de forum d’échange et de concertation dans le cheminement des actions vers une gouvernance améliorée.

Recommandation 3 – Que le modèle exposé dans le rapport de la Commission au chapitre 4 soit retenu par le Réseau des développeurs comme concept et point de départ en matière de projet de la gouvernance communautaire. Plus spécifiquement, le concept proposé est une variante de l’option 1 présentée au chapitre 3.2.2 du rapport de la Commission.

Recommandation 4  Que les organismes en éducation et en développement de la petite enfance continuent leur travail en vue de consolider les efforts et les ressources dans le secteur de l’éducation, de la petite enfance, de la sensibilisation scolaire et des services d’appui aux parents.

Recommandation 5 – Qu’à moyen terme, la SSTA procède à une analyse de sa gouvernance en vue de bonifier sa structure organisationnelle dans un contexte de changements anticipés à la gouvernance de l’ensemble de la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard.

Recommandation 6 – Que des activités de rapprochement et de concertation soient prévues entre les secteurs de développement au plan provincial ainsi qu’entre les organismes dans un même secteur de développement.

Recommandation 7 – Que l’on élabore et mette en œuvre une démarche de rapprochement entre l’école et le volet de développement communautaire dans chacun des centres scolaires et communautaires.

Recommandation 8 – Que le Réseau des développeurs procède, à court terme, à une analyse d’un mécanisme de services administratifs conjoints pour les organismes et que le Réseau envisage la mise sur pied de ce mécanisme à moyen terme.

Recommandation 9 – Que la SSTA et le Réseau des développeurs proposent des activités de perfectionnement professionnel aux responsables et aux bénévoles des organismes communautaires en marge du processus de mise en œuvre du renouvellement de la gouvernance communautaire.

Recommandation 10 – Qu’un mécanisme de concertation soit envisagé afin d’intégrer la vision et les priorités stratégiques de la Commission scolaire de langue française au Plan de développement global de la communauté (PDG) dans le but de disposer de stratégies de développement compatibles et de positions uniformes envers les gouvernements.  

L’origine du Comité de mise en oeuvre   

L’idée d’un Comité de mise en œuvre (CMO) venait du Plan de développement global (PDG) 2011-2016, section « Mise en œuvre » (p. 7) et de l’analyse de la Commission sur la gouvernance communautaire (CGC) 2014 (p. 67). Le PDG se trouve sur le site-web de la SSTA, item « Plan de développement global 2011-2016 » dans le menu de la page d’accueil.

Mandat

Le mandat du Comité de mise en œuvre est « de voir à la mise en œuvre des recommandations découlant du rapport de la Commission sur la gouvernance communautaire ».  

Tâches et responsabilités :

  • Prendre connaissance de l’essentiel des recherches et des études réalisées sur la gouvernance communautaire à l’Î.-P.-É.;
  • Élaborer un plan d’action échelonnée sur deux ans tenant en compte les recommandations qui découlent du rapport de la Commission sur la gouvernance communautaire (voir      recommandations en annexe);
  • Consulter régulièrement la communauté, en particulier par le biais du Réseau des      développeurs, au sujet des priorités d’actions à mettre en œuvre;
  • Participer à la mise en œuvre de la stratégie de communication;
  • Proposer des initiatives et projets pilotes au Réseau des développeurs afin d’appuyer la mise en œuvre;
  • Informer, de façon régulière, la SSTA et le Réseau des développeurs de l’avancement des travaux et des obstacles à la mise en œuvre;
  • Guider et alimenter les diverses parties impliquées dans la mise en œuvre du dossier;
  • Proposer des activités de suivi et moyens à privilégier pour poursuivre le processus entamé dans le dossier de la gouvernance communautaire;
  • Préparer et guider le processus d’évaluation.

Objectif du CMO

Mettre en œuvre un plan, avec l’aide du réseau, afin de restructurer (CGC 67) notre système et de rendre plus efficient et efficace le travail fait par la collectivité des organismes, des comités régionaux et de la SSTA, qui comprennent et représentent la communauté acadienne et francophone de l’Île. C’est-à-dire, réduire des dédoublements d’outils de communications, de finances et de ressources humaines, entre autres, et de combiner nos efforts.

Justification

1)  La consolidation des secteurs et des organismes devrait réduire les frais de fonctionnement (CGC 56).

2)  Ainsi, comme c’est expliqué dans le CGC, les fonds épargnés en ressources humaines, vérifications comptables, entre autres, plus le temps sauvé en communications et publicité, grâce à cette restructuration et consolidation, pourraient être affectés à l’animation communautaire et aux projets (56).

3)  Cette restructuration est en continuité avec les valeurs les plus fondamentales des Acadiens : la coopération et « l’union fait la force! ».

Moyen

Le réseau et les comités proposeront des projets pilotes qui contribueront à effectuer la restructuration et l’efficacité de l’ensemble des organismes et comités francophones de l’Île. Le CMO vise aussi à offrir des services aux organismes selon leurs besoins. 

Planification

Le CMO a finalisé un plan d'action qui démontre son cheminement critique et les mesures du plan.

Résultats optimaux

1)  Que nous rendrions opérationnelle la vision d’une gouvernance communautaire saine et efficiente.

2)  Que la structure de notre grand réseau de développeurs de la communauté offrirait une gouvernance qui mette en place des mécanismes qui appuient le conseil d’administration de chacun des organismes dans les affaires opérationnelles comme la planification, la communication, les ressources humaines et la gestion des finances des conseils et organismes.

3)  Que les organismes et conseils aient plus de temps à dédier à leurs projets sur le terrain.    

Échéancier

2016