Actualités

Nouvelle désignation de services gouvernementaux en français : une avancée encourageante



Summerside (Île-du-Prince-Édouard), le 7 septembre 2018 -
  La Société Saint-Thomas-d’Aquin, porte-parole de la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard, se réjouit de la récente désignation de trois nouveaux services gouvernementaux offerts en français, et espère y voir un signe encourageant de la part du gouvernement pour d’autres désignations dans un futur proche.

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a annoncé le 5 septembre, l’ajout de trois nouveaux services offerts en français à la liste des services désignés en vertu de la Loi sur les services en français :

  • Les services offerts en personne au centre Accès Î.-P.-É. à Wellington;  
  • Les services d’accompagnement offerts aux éducateurs et éducatrices de la petite enfance;
  • La prestation du Programme de partenariat culturel communautaire. 

La désignation de services offerts en français est toujours une nouvelle importante pour notre communauté, car c’est une reconnaissance des besoins des insulaires acadiens et francophones. D’ailleurs, la SSTA ainsi que le CCCAF (Comité consultatif de la communauté acadienne et francophone) travaillent activement avec le gouvernement dans cet objectif, pour sensibiliser les fonctionnaires aux réalités de la communauté. 

« Ces désignations sont une bonne nouvelle. Néanmoins, concernant le centre Accès Î.-P.-É. à Wellington, il faut rappeler que les besoins en français ne se limitent pas qu’à la région Évangéline. Les insulaires de langue française sont présent.e.s dans toute la province, y compris dans les grands centres comme Charlottetown ou Summerside, et ces personnes-là ont également besoin d’accéder à ces services dans la langue de leur choix. Même si nous reconnaissons que le travail de mise en œuvre d’une telle loi n’est pas évident, il est important que les efforts se poursuivent car il reste beaucoup de travail à faire encore... » explique M. Guy LaBonté, président de la SSTA.

En parallèle de ce processus de désignation et de mise en œuvre de la Loi sur les services en français, pouvant être assez long, il y a également d’autres solutions qui peuvent être appliquées : des investissements concrets pour répondre aux besoins urgents et immédiats, comme c’est le cas en petite enfance avec la crise des ressources humaines par exemple. « Un service d’accompagnement pour les éducateurs c’est vraiment bien, mais si nous n’avons plus personnes pour travailler dans nos centres de la petite enfance d’ici quelques mois, qui va profiter de ce service désigné au final ? » se demande M. Guy LaBonté. La SSTA continuera donc de veiller aux intérêts de la communauté acadienne et francophone et de collaborer avec le gouvernement pour faire avancer ces dossiers.

- 30 -


La Société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puissent vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’Île-du-Prince-Édouard.


Renseignements :

Johanna Venturini, gestionnaire des communications et relations communautaires
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone : 902.888.1679