Actualités

Bilan 2019 de la SSTA

En ce début de nouvelle année, l’équipe de la Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) a jugé bon de revenir sur les nombreux événements qui ont rythmé 2019 afin de faire un bilan et donner à la communauté une vue d’ensemble sur les avancements et les perspectives de son organisme porte-parole.

Lors d’une entrevue avec Denis Duchesne du Réveil de l’Île-du-Prince-Édouard le 6 janvier dernier, notre directrice générale Isabelle Dasylva-Gill, disait que 2019 avait été « une grande année de mobilisation tant au niveau communautaire que politique ».
 
Élections 2019

Les Insulaires se sont présentés aux urnes deux fois cette année, d’abord pour les élections provinciales et ensuite pour celles du fédéral.

La SSTA félicitait alors l’assermentation du nouveau cabinet ministériel et énonçait son optimisme quant à la future gestion du dossier des affaires acadiennes et francophones resté rattaché au portfolio du nouveau Premier ministre Dennis King (Denis Roy). 

Suivant ces élections la présidente de la SSTA Colleen Soltermann, accompagnée de la directrice générale Isabelle Dasylva-Gill, ont rencontré à plusieurs reprises le nouveau premier ministre. Par la suite, une autre rencontre a eu lieu avec le premier ministre et son cabinet pour faire une présentation générale de la communauté acadienne et francophone, et surtout pour faire le point sur ses enjeux et ses réalités.



Représentation politique

Ces rencontres ont été l’occasion, pour la SSTA, d’affirmer son statut de porte-parole au sein de la communauté mais également de renforcer l’engagement du nouveau gouvernement avec lequel elle compte continuer de travailler pour répondre efficacement aux besoins urgents et immédiats des Insulaires acadien.ne.s et francophones.

En septembre 2019, la SSTA appelait la communauté à faire entendre sa voix dans le cadre des élections fédérales. De son côté, elle s’engageait à entamer un dialogue avec les candidat.e.s afin de connaître leur position et celle de leurs partis respectifs sur les enjeux de la francophonie insulaire et canadienne.

Sur un total de 19 candidat.e.s contacté.e.s, six ont répondu aux questions posées, que ce soit par écrit ou en rencontrant directement la présidente et la directrice générale de la SSTA. Globalement, ces candidat.e.s ont reconnu les enjeux en terme de santé, de logement, d’éducation et de visibilité, auxquels la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard doit faire face.
 
Modernisation de la Loi sur les langues officielle (LLO)

Les échanges avec les candidat.e.s étaient par ailleurs l’occasion de questionner ces derniers au sujet de la modernisation de la Loi sur les langues officielles – qui fêtait ses 50 ans cette année – et leurs positions à ce sujet. Les candidat.e.s ont majoritairement répondu qu’ils appuyaient la Loi, sans nécessairement avoir de mesures concrètes à présenter à ce sujet.

La SSTA a appuyé la proposition de loi-modèle présentée par la Fédération des communautés acadiennes et francophones du Canada (FCFA) et continue de suivre l’avancement du dossier au cours de l’année.
 
Célébrations communautaires
Les Rendez-vous de la Francophonie et le Congrès Mondial Acadien 2019
Une mobilisation donc, non seulement politique mais également communautaire qui a été particulièrement sollicitée en cette année 2019 riche en célébrations, anniversaires et festivités en tout genre au sein de la communauté acadienne et francophone de l’Île.

En effet, que ce soit à l’occasion des Rendez-Vous de la Francophonie ou dans le cadre du Congrès Mondial Acadien – qui se tenait cet été pour la toute première fois sur l’Île-du-Prince-Édouard – les membres de la communauté acadienne et francophone ont eu accès à des programmes variés d’activités et de festivités en français proposés partout dans la province par la SSTA, la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard (FCÎPÉ) et leurs partenaires communautaires et gouvernementaux. Tant d’événements qui ont été perçus par beaucoup comme l’opportunité de réaffirmer leur présence, leur identité acadienne et leur langue française à l’Île.

Centenaire de la Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA)

Après avoir accueilli le CMA, les célébrations continuaient à l’Île et tout particulièrement pour la SSTA qui célébrait son centenaire le mercredi 28 août 2019. L’équipe et le conseil d’administration conviaient les membres de la communauté dans ses bureaux afin de célébrer les 100 ans de sa fondation. Des festivités qui se poursuivront au cours de la nouvelle année car la SSTA célébrera les 100 ans de son incorporation en tant qu’organisme à but non lucratif le 22 mai 2020.



Le centenaire de l’organisme était également le thème principal de l’Assemblée générale annuelle (AGA) 2019 de la SSTA – qui s’est tenu le 26 octobre 2019 à Rollo Bay – et au cours de laquelle quelques personnes ont témoigné de l’impact de l’organisme sur leur vie sous la forme d’un panel lors du forum de dialogue communautaire.   

L’ordre du mérite acadien a été remis à cette occasion à la famille de feu Lemmie Chaisson qui a accepté le prix en son honneur.



Pour marquer ses 100 ans, la SSTA a souhaité remettre des certificats de reconnaissance à quatre centenaires de la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard. Annoncés lors de l’AGA, les certificats ont par la suite été remis par l’équipe et une membre du conseil d’administration à Hilda Landry, Mildred Savidant, Alice Perry et Célina Arsenault en présence de leurs familles.

Trois articles, sous forme de « chroniques de la SSTA », ont paru dans la Voix acadienne en octobre 2019 afin de célébrer l’anniversaire de l’organisme. L’équipe a voulu informer la communauté des grandes directives prises et celles prévues. Les chroniques parlaient des débuts de la SSTA, du lien unissant la SSTA et les comités régionaux et du lancement du processus de changement de nom. Une prochaine et dernière chronique sera publiée ce printemps. Un « cahier spécial SSTA » a par ailleurs été ajouté à l’édition du 23 octobre 2019 de la Voix acadienne.



Changement de nom de la SSTA

Cette année centenaire a également été considérée par l’équipe de la SSTA comme l’occasion d’entamer les démarches afin de lancer le processus de changement de nom de l’organisme. Une décision qui remontait à l’AGA 2017 et qui avait pour but de marquer l’évolution de la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard en adoptant un nom plus inclusif et représentatif pour son organisme porte-parole, tout en clarifiant le mandat et les objectifs de ce dernier.

Dans ce processus complexe, l’équipe a adopté une démarche inclusive et participative en permettant à tous les membres de la communauté de s’exprimer sur ce sujet lors de consultations publiques et de sondages en ligne sur plusieurs semaines.

C’est lors de l’AGA 2019 que les membres individuels et associatifs de la SSTA ont voté à 83% en faveur du changement de nom de leur organisme porte-parole. Depuis, le conseil d’administration et l’équipe de la SSTA ont entamé les démarches nécessaires en vue de concrétiser la volonté collective. Le nouveau nom adopté pour l’organisme étant « La Société acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard ».

Les démarches concernant le processus de changement de nom sont toujours en cours.

Perspectives 2020

C’est donc avec un regard tourné vers l’avenir que l’équipe de la SSTA souhaitait dresser un bilan de 2019 qui aura été, pour la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard, une année marquée aussi bien par de nombreux changements que par un fort sentiment de cohésion et de fierté collective.

C’est dans cet état d’esprit, et animée par les festivités relatives à son centenaire, que la SSTA a décidé d’honorer son histoire – plus ancienne que la majorité des autres organismes à but non lucratif – tout en renouvelant son image afin de s’adapter à la communauté qu’elle représente. À ce jour de nombreux objectifs ont été atteints, mais certains défis persistent et d’autres apparaissent au fur et à mesure que la communauté évolue. 

De nombreux projets qui ont été initiés au cours de l’année 2019 - comme l’exposition dédiée à l’histoire de l’organisme qui se tiendra au Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard ou encore un gala en l’honneur de ses contributeurs – verront le jour au printemps 2020. Sans compter les célébrations et rassemblements relatifs au 300e anniversaire de l’arrivée des premiers francophones sur l’Isle Saint-Jean ainsi que le dévoilement officiel de la nouvelle identité visuelle de la SSTA.

Bien sûr, l’équipe s’assurera tout au long de l’année d’informer la communauté des différentes mises à jour et de l’avancement de ces dossiers en temps et en heure.

« On va de l’avant, ensemble, au sein d’une communauté toujours engagée. »