COMMUNIQUÉ : La Société Saint-Thomas-d’Aquin est heureuse d’annoncer le soutien de Patrimoine Canadien pour les célébrations du 15 Août, dans le cadre du Fonds Canada 150.

Summerside (I.-P.-É.), le 14 juin 2017 – La Société Saint-Thomas d’Aquin se félicite du soutien et de l’appui du ministère de Patrimoine Canadien pour la Fête nationale de l’Acadie. En effet, dans le cadre du Fonds Canada 150, la SSTA a reçu une subvention de 50 000$ pour organiser les célébrations provinciales du 15 août, au lieu historique national de Port-la-Joye—Fort Amherst, en partenariat avec la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard, le Carrefour de l’Isle-Saint-Jean et Parcs Canada.

Les six comités régionaux de la province ont également reçu un appui financier de la part du ministère, pour organiser des célébrations dans toutes les régions, en complément des festivités prévues à Charlottetown et dans ses alentours.

La programmation sera annoncée très prochainement, et sera également disponible en ligne :


 -       30      -
 


La société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout acadien, toute acadienne et francophone puissent vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’Île-du-Prince-Édouard.

Ce projet a été rendu possible en partie grâce au Gouvernement du Canada.

CANADA150 GC LOGO OUTLINE COMPOSITE

Pour plus de renseignements :
Johanna Venturini – Gestionnaire de projets en communication et relations communautaires
1-902-436-4881
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Programmation Canada 150

CANADA150 GC LOGO OUTLINE COMPOSITE HIRES


Programmation à venir prochainement.









---











Avec la participation du Gouvernement du Canada et du Fonds Canada 150

Première rencontre conjointe entre les directions scolaires et communautaires des six régions francophones de l’I.-P.-É. organisée par la Commission Scolaire de langue française de l’Île-du-Prince-Édouard et la Société Saint-Thomas-d’Aquin.

English version below

Summerside - Île-du-Prince-Édouard, le 05 juin 2017 -
La Commission Scolaire de langue française de l’Île-du-Prince-Édouard (CSLF) et la Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) ont organisé le 31 mai dernier, la toute première rencontre conjointe avec chacune des différentes directions scolaires et communautaires de la province.

Cette réunion illustre la volonté de rapprochement entre les deux secteurs, autour du thème de la Jeunesse, mais aussi plus largement pour servir au mieux les intérêts de toute la communauté acadienne et francophone de l’Île, et s’inscrit dans les directives du nouveau Plan de Développement Global (PDG) de la communauté acadienne et francophone de l’Î.-P.-É.

Pour Anne Bernard-Bourgeois, directrice générale de la CSLF, « il est très important que tout le monde se retrouve aujourd’hui avec cette même volonté de travailler ensemble pour mettre en œuvre cette nouvelle stratégie commune face au défi de la construction identitaire de nos jeunes acadiens et francophones ».

La décision de cibler le développement et l’épanouissement de la jeunesse francophone insulaire dans le nouveau PDG est à la fois stratégique et prometteur, selon le directeur général de la Société Saint-Thomas d’Aquin (SSTA), Aubrey Cormier.  « Investir dans la jeunesse et encourager la collaboration entre scolaire et le communautaire est certainement gage de succès», soutient-il

En légende : Les intervenants scolaires et communautaires devant le centre scolaire et communautaire, La Belle Alliance, un des six centres scolaires et communautaires de la communauté acadienne et francophone insulaire.

rencontre conjointe scolaire communautaire 31 mai 2017
 
- 30 -

La Commission scolaire de langue française est une collectivité acadienne et francophone qui offre à ses élèves une éducation de qualité dans un environnement accueillant et sécuritaire et qui œuvre à la promotion et à l'épanouissement de sa langue et de sa culture.

La Société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puisse vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français, à l’Île-du-Prince-Édouard.


Pour plus de renseignements :

Johanna Venturini – Gestionnaire de projets en communication et relations communautaires
1-902-436-4881
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


For Immediate Release

NEWS RELEASE


French Language School Board and Société Saint-Thomas-d’Aquin organize the first joint meeting between school principals and community leaders from PEI’s six francophone regions
 
Summerside, Prince Edward Island, May 31, 2017 – Earlier today, the Prince Edward Island French Language School Board (FLSB) and the Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) organized the very first joint meeting between the province’s French school principals and community leaders.

The meeting demonstrated the two sectors’ willingness to establish closer ties. While the main theme focused on Youth, the participants aimed to serve the interests of the Acadian and Francophone community at large in PEI. This collaborative effort was set out in the guidelines of the new Global Development Plan for the Island’s Acadian and Francophone community.

For Anne Bernard-Bourgeois, FLSB Superintendent, “it was essential for everyone to come together today in the same spirit of collaboration to implement this new common strategy and address the challenges surrounding the identity building of our Acadian and Francophone youth”.

The decision to target the development and growth of the Island’s Francophone youth in the new Global Development Plan is both strategic and promising,” says Aubrey Cormier, Executive Director of the SSTA. “By investing in our youth and increasing the collaboration between the school and community sectors, we’re laying down a roadmap to success.”

Cutline: School and community leaders stand in front of La Belle-Alliance, one of six school and community centres serving Prince Edward Island’s Acadian and Francophone community.
rencontre conjointe scolaire communautaire 31 mai 2017


- 30 -

The French Language School Board is an Acadian and Francophone community that offers quality education to its students in a friendly and safe environment and works to promote and develop its language and culture.

The Société Saint-Thomas-d’Aquin is the spokes group of the Acadians and Francophones in Prince Edward Island. Its mission is to work to ensure that all Acadians and Francophones can live and grow in French, individually and collectively, on Prince Edward Island.


For more information:
Johanna Venturini
Communications and Community Relations Project Manager
1-902-436-4881
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dates des prochaines Assemblées générales des Comités Régionaux

Summerside - Île-du-Prince-Édouard, le 01 juin 2017 - La Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) souhaite informer la communauté que les prochaines Assemblées générales des six Comités Régionaux auront lieu aux dates suivantes :


  • Rustico : le lundi 12 juin à 19h, au Conseil acadien de Rustico
  • Évangéline : le lundi 19 juin à 19h, au Centre d’éducation Évangéline
  • Prince-Ouest : le jeudi 22 juin, à 19h au Centre acadien de Prince-Ouest
  • Summerside : le jeudi 22 juin, à 18h30 au centre Belle-Alliance
  • Charlottetown : le lundi 26 juin, à 18h au Carrefour de l’Isle Saint-Jean
  • Kings Est : le jeudi 06 juillet, à 18h au Lot 45

-           30           -

La Société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puisse vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’Île-du-Prince-Édouard.

COMMUNIQUÉ : La SSTA félicite Darlene Arsenault pour sa nomination au poste d'agente aux plaintes pour les services en français de l'I.-P.-É.



Summerside - Île-du-Prince-Édouard, le 24 mai 2017 -
 La Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) se félicite de l’annonce du gouvernement provincial concernant la nomination de Madame Darlene Arsenault en tant qu’agente aux plaintes. Très engagée, nous savons que Darlene Arsenault connait bien la communauté de par ses différents postes et nombreuses responsabilités dans la francophonie de l’Île-du-Prince-Édouard et que la défense de la langue française et de ses intérêts lui tiennent à cœur.

Pour Guy LaBonté, actuel président de la SSTA « Darlene Arsenault est une personne très respectée dans la communauté. Elle a travaillé dans plusieurs régions, et partout, elle a laissé des traces positives. C’est un excellent choix. »

La SSTA espère y voir un geste de Charlottetown pour faire avancer significativement le dossier des services en français et que de nouveaux services publics seront bientôt désignés bilingues en vertu de la Loi sur les services en français, pour donner une véritable raison d’être au poste de Madame Arsenault.

 

 - 30 -


La Société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puisse vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’Île-du-Prince-Édouard.


 

Pour plus de renseignements :
Johanna Venturini – Gestionnaire de projets en communication et relations communautaires
1-902-436-4881
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La SSTA et le CCCAF s'engagent à se rencontrer régulièrement pour faire avancer les dossiers communs


SUMMERSIDE (Î.-P.-É.) – le lundi 1er mai 2017 –
Les membres du conseil d’administration de la Société Saint-Thomas d’Aquin (SSTA) et du Comité consultatif de la communauté acadienne et francophone (CCCAF) de l’Î.-P.-É. ont décidé de se rencontrer au moins deux fois l’an dans le but de faire avancer les dossiers communs tels que la mise en oeuvre de la Loi sur les services en français du gouvernement provincial et du Plan de développement global (PDG) de la communauté acadienne et francophone insulaire.

Lire la suite...

Nouvelle gestionnaire de projet en communication et relations communautaires à la SSTA


SUMMERSIDE (Î.-P.-É)
– le 24 avril 2017 – La Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) souhaite la bienvenue à Johanna Venturini, nouvelle gestionnaire de projet en communication et relations communautaires, qui nous arrive de la France. Elle occupera un poste de huit mois au sein de notre équipe. 

Lire la suite...

Le concours 2017 des bourses d’études de la Fondation acadienne d’aide financière aux étudiants et étudiantes est lancé !


SUMMERSIDE, le 10 avril 2017
La Fondation acadienne d’aide aux étudiants et étudiantes invite tous ceux et celles qui désirent poursuivre des études postsecondaires en français en septembre prochain à présenter leurs demandes de bourses d’ici le 28 mai 2017. Tous les détails et le formulaire de demande sont disponibles directement en ligne sur le site web de la SSTA. (www.ssta.org)

Pour être admissible à faire une demande de bourse, l’étudiant ou l’étudiante doit être d’origine acadienne, francophone ou francophile ayant résidé à l’Île pendant au moins trois ans à la date de la demande. Lors de la demande, l’étudiant ou l’étudiante âgé(e) au moins de 18 ans doit être le fils ou la fille d’un membre en règle de la SSTA pour s’inscrire et bénéficier d’une bourse. Sinon, l’étudiant ou l’étudiante âgé(e) de plus de 18 ans doit remplir le formulaire et payer la cotisation pour devenir membre de la SSTA pour être considéré lors de la sélection des récipiendaires. Il est possible de devenir membre à partir du site web de la SSTA au www.ssta.org

En plus de toute condition spécifique à la bourse demandée, les candidats ou les candidates doivent s'inscrire dans un programme d'enseignement postsecondaire dans une institution de langue française ou dans un programme bilingue reconnu.


Voici la liste des bourses d’études qui sont offertes pour l’année 2017-2018 :


·         Bourse J.-Henri-Blanchard (d’une valeur de 1 000 $);

·         Bourses Monseigneur-Jean-Chiasson et la bourse Père-Emmanuel-Richard (six bourses régionale de 500 $ chacune);

·         Bourse Monseigneur-Jean-François-Buote – 1er cycle (d’une valeur de 1 000 $ au niveau du baccalauréat);

·         Bourse Monseigneur-Jean-François-Buote - 2e cycle (d’une valeur de 1 000 $ au niveau de la maîtrise);

·         Bourse Saint-Thomas-d’Aquin (d’une valeur de 1 000 $ et réservée aux études en théologie ou un programme universitaire spécialisé dans un domaine où il y a un manque de ressources humaines francophones, tels la santé, la médecine, le droit et l’éducation);


·         Bourse JAFLIPE (d’une valeur de 500 $ et réservée à un membre de JAFLIPE qui poursuit ses études postsecondaires en français);

·         Bourse des arts (d’une valeur de 400 $ et exclusivement pour du perfectionnement artistique dans l' une des disciplines suivantes : théâtre, musique, danse, art visuel, vidéo-cinéma et littérature);

·         Bourse de la Fédération des parents de l’Î.-P.-É. (d’une valeur de 500 $ et réservée à un étudiant officiellement inscrit dans un programme d’éducation à la petite enfance, renouvelable pour la deuxième année si la moyenne est au-delà de 80 %);

·         Bourse de l’Université d’Ottawa (d’une valeur de 4 000 $ et pour un étudiant officiellement inscrit à l’Université d’Ottawa et résident de l’Île-du-Prince-Édouard).


Toutes demandes de bourses doivent être reçues au plus tard le 28 mai 2017.

- 30 -
La Société Saint-Thomas-d’Aquin est le porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puisse vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’Île-du-Prince-Édouard.



Pour plus de renseignements :

Colette Arsenault
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel: 902 436 4881

Nous recrutons un(e) gestionnaire de projet en communication et relations communautaires


Programmation officielle des Rendez-Vous de la Francophonie 2017

RVF Affiche 2017 FR page 001
Découvrez l'ensemble des activités qui auront lieu à travers toute la province du 2 au 22 mars 2017, en consultant ou téléchargeant le PDF en cliquant ci-dessous. 

Offre d'emploi contractuel: coordination des jardins-scolaires communautaires

enfants jardin lowres
La Société Saint-Thomas-d’Aquin (en collaboration avec RDÉE Île-du-Prince-Édouard et la Commission scolaire de langue française) cherche à embaucher, dès le début avril, une personne à temps plein pour s’occuper de la coordination de son projet de jardins scolaires-communautaires, une initiative qui se déroulera dans chacun des 6 centres scolaires-communautaires (CSC) francophones de la province. Ce poste contractuel s’étendra sur une période de 7 mois afin d’assurer que le projet progresse dans chacune des régions.

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :
•    solliciter des commanditaires;
•    collaborer à la promotion du projet;
•    recruter des bénévoles;
•    coordonner la préparation des journées d’activités dans chacun des centres;
•    trouver un formateur;
•    appuyer les CSC avec les différentes tâches associées au projet;
•    gérer le budget du projet;
•    rédiger les rapports de projet.

ÉDUCATION ET EXPÉRIENCE :
•    deux ans d’études postsecondaires dans un domaine relié au développement communautaire, ou en horticulture ou un domaine connexe ;
•    deux années d’expérience en coordination d’activités ou dans un domaine connexe.

CONNAISSANCES ESSENTIELLES :
•    Grande capacité de communication en français et en anglais (oral et écrit);
•    Bon sens du leadership;
•    Connaissances de base en développement économique communautaire;
•    Organisé, polyvalent et autonome;
•    Connaissances technologiques en outils de bureautique (Word, PowerPoint, etc.);
•    Connaissances de la communauté acadienne et francophone de la province;
•    Connaissances horticoles seraient considérées un atout.

LIEU DE TRAVAIL : Possibilité d’avoir un bureau dans un des centres scolaires-communautaires quelques jours par semaine. Accès obligatoire à Internet à la maison.

DÉPLACEMENTS : Accès à un véhicule aux fins de déplacements qui seront fréquents et ce d’un bout à l’autre de la province. Avoir une boule d’attelage sur son véhicule ou un camion sera considéré comme un atout.

SALAIRE : 18,00 $/h en plus d’avantages sociaux.

DATE LIMITE DE SOUMISSION : le vendredi 10 mars 2017 à minuit (heure de l’Atlantique)

POUR SOUMETTRE VOTRE DEMANDE : Veuillez faire parvenir votre demande d’emploi, accompagnée de votre curriculum vitae en français, à l’adresse courriel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par la poste à l’adresse suivante :

RDÉE Île-du-Prince-Édouard Inc.
Att : Stéphane Blanchard
5, promenade Acadienne
Charlottetown, IPE
C1C 1M2

(Ce projet est financé par le Gouvernement du Canada en vertus des fonds Canada 150.)


Les Rendez-Vous de la Francophonie du 2 au 22 mars 2017

RVF Affiche 2017 FR page 001


Summerside (Î.-P.-É.), le 17 février 2017Les Rendez‐vous de la Francophonie (RVF) 2017 auront lieu cette année du 2 au 22 mars. La Société Saint‐Thomas‐d’Aquin (SSTA), la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard (FCÎPÉ), le Centre des arts de la Confédération et leurs partenaires communautaires et gouvernementaux préparent une panoplie d’activités en français pour tous les insulaires. Toutes ces activités, dont la liste sera bientôt dévoilée, s’articuleront autour de la thématique nationale « La francophonie en 3D : Diversité, Dualité, Dynamisme ! »


Basées sur une entente historique, les langues officielles du pays renforcent le concept de diversité et d’acceptation. L’appui à la dualité linguistique est une démonstration de ce qui différencie le Canada, de ce qui le renforce et en favorise l’attrait. Les RVF veulent contribuer à augmenter cet appui. Les communautés francophones de partout au pays, intégrées dans leur milieu, font preuve d’innovation et d’imagination qui dynamisent l’économie et la culture d’ici. C’est cette valeur ajoutée que les francophones, Acadiens et francophiles veulent propager avec toutes les Canadiennes et tous les Canadiens. Les RVF désirent démontrer cette vitalité.


Les Rendez-vous seront lancés officiellement le 2 mars à 10 h 30 par la cérémonie d’ouverture officielle à la Maison du gouvernement en compagnie du lieutenant‐gouverneur, l’honorable H. Frank Lewis, et des portes paroles de la SSTA et la FCÎPÉ. Le tout sera suivi d’une petite réception.


Pour célébrer l’ouverture des RVF, l’activité Spectacle de cirque aura lieu le dimanche 5 mars à compter de 14 h 30 au Centre acadien Grand Rustico à Rustico. Des artistes de la compagnie Circus Stella feront frissonner l’audience avec leurs numéros de cerceau et tissu aérien. Le jeune acadien, Jérémie Buote, époustouflera le public avec sa performance de magie et des artistes acadiens de l’île célébreront l’héritage musical acadien.


Nous invitons les intéressés à consulter le site web de la SSTA (www.ssta.org) pour prendre connaissance des activités qui se déroulent près de chez eux ; ainsi que le site web des RVF (www.rvf.ca).


Les Rendezvous de la Francophonie font partie des manifestations entourant la Journée internationale de la Francophonie (20 mars), organisée chaque année partout dans le monde pour promouvoir la langue française et ses multiples expressions culturelles. Les Rendezvous de la Francophonie sont chapeautés par La Fondation canadienne pour le dialogue des cultures, qui vise à promouvoir et à soutenir le dialogue et le rapprochement entre les communautés francophones et acadiennes et toutes les collectivités de la société canadienne.


La Société SaintThomasd’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’ÎleduPrinceÉdouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puissent vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’ÎleduPrinceÉdouard.


Pour plus de renseignements :

Natalie Pendergast : 902-888-1679
Cell : 902-394-1307
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Invitation à la cérémonie officielle des Rendez-Vous de la Francophonie 2017 !

Invitation ceremonie d ouverture Official Opening Ceremony invitation Rendez vous de la Francophonie 2017 page 001

Invitation ceremonie d ouverture Official Opening Ceremony invitation Rendez vous de la Francophonie 2017 page 002

Le Gala Juste Pour Rire 2017

Juste pour rire et la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures présentent pour la 5e année, le Gala Juste pour rire des Rendez-vous de la Francophonie au théâtre The Guild.

La tournée de comédie francophone fait partie des événements entourant les Rendez-Vous de la Francophonie (2 au 22 mars), qui sont organisés chaque année partout dans le monde pour promouvoir la langue française et ses multiples expressions culturelles. En collaboration avec la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard et la Société Saint-Thomas-d’Aquin, le Gala aura lieu le dimanche 12 février 2017 à 19 h à The Guild à Charlottetown.

Le spectacle d’humour « stand-up » mettra en vedette Eddy King, un comédien franco-québécois bien connu. Né en France d’une mère congolaise, Eddy déménage au Québec avec sa famille à l’adolescence. C’est au travers de la musique rap qu’Eddy découvre son talent artistique et forme le groupe Dögone Tribe. Son amour de la scène, couplé aux nombreuses occasions qu’il a reçues pour animer des événements, lui a permis de découvrir une passion pour la comédie de stand-up. Parmi les autres comédiens qui se joignent à Eddy, citons les Montréalais Neev et Mike Paterson, ainsi que le comédien acadien Martin Saulnier.

Les billets, au coût de 15 $, de la tournée Juste pour rire peuvent être réservés dès maintenant à la billetterie au théâtre The Guild : 902-620-3333 ou  www.theguildpei.com

La FCÎPÉ et la SSTA désirent remercier leurs partenaires ; le Centre des arts de la Confédération, le Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, The Guild, Air Canada, Juste pour rire, La Fondation canadienne pour le dialogue des cultures, le ministère de l'Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture, le Secrétariat aux affaires intergouvernementales, la Société de développement des entreprises culturelles du Québec et le Ministère du Patrimoine canadien.

Renseignements supplémentaires:
Germain Arsenault
Coordonateur
Fédération culturelle de lÎle-du-Prince-Édouard
902.368.3189
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.            

JPR RDVFrancophonie 2017

Trois dimensions pour les Rendez-vous de la Francophonie 2017

Ottawa, le 12 janvier 2017 – La Fondation canadienne pour le dialogue des cultures est fière de dévoiler les couleurs des Rendez-vous de la Francophonie (RVF) 2017. Pour la 19e édition, les RVF se dérouleront du 2 au 22 mars 2017 sous la thématique triennale 2016-2018 La Francophonie en 3D : Diversité, Dualité, Dynamisme!

Afin de représenter cette édition, deux porte-parole de renom s’associent aux RVF.

Mariette Mulaire est présidente-directrice générale du World Trade Centre Winnipeg depuis avril 2013 et coprésidente de la société hôte des Jeux du Canada 2017.

Emmanuel Bilodeau est un habitué des projecteurs et de la scène grâce au théâtre, au cinéma et à la télévision. Il a effectué ses débuts officiels en humour en 2015 et fera partie de la tournée Juste pour rire des Rendez-vous de la Francophonie 2017.

La Fondation révèle aujourd’hui le concept visuel de l’édition 2017, qui dépeint les RVF comme relais central d’une énergie bien particulière : celle générée à travers les époques par les différentes communautés francophones du pays et qui leur a permis de créer des liens solides malgré l’immensité du territoire. À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, la promotion des valeurs d’échange culturel et de diversité prend donc une signification encore plus riche pour la francophonie canadienne. L’affiche officielle est disponible en version électronique au RVF.ca, section « Médias ».

Les Rendez-vous proposent des concours et des activités aux jeunes et moins jeunes de partout au pays. En plus du concours de vidéos Flashmob à ton école offert aux programmes d’immersion française et des concours de dictées, les RVF présentent aussi la tournée Juste pour rire des Rendez-vous de la Francophonie et les programmes de projection de films de l’Office national du film.

Dès aujourd’hui, consultez le RVF.ca pour découvrir une panoplie de nouveautés, dont la nouvelle section du site « En action! », et pour participer à certains concours déjà en ligne. Suivez-nous sur les médias sociaux Facebook, Twitter, Instagram et YouTube à l’aide du mot-clic #RVFranco.

L’équipe des RVF 2017 souhaite remercier ses partenaires majeurs, soit le ministère du Patrimoine canadien, Juste pour rire, l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF), Air Canada, le Portail linguistique du Canada, NAV Canada, l’Office national du film, Parcs Canada, la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF), le collège La Cité, UNIS TV, Postes Canada, VIA Rail, le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC), le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique, l’Université d’Ottawa, le RDÉE Canada, Groupe média TFO, le gouvernement du Manitoba et le Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO).

RVF Affiche 2017 FR page 001

Les RVF font partie des événements entourant la Journée internationale de la Francophonie (20 mars), organisée chaque année pour promouvoir la langue française et ses multiples expressions culturelles. Rendus possibles grâce à l’appui financier de Patrimoine canadien, les RVF sont chapeautés par la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures.

- 30 -
Catherine Carle
Responsable des communications et médias sociaux
Fondation canadienne pour le dialogue des cultures
Rendez-vous de la Francophonie
Tél. : 613-241-6055
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La SSTA partage les frustrations de l’agent aux plaintes démissionnaire

SUMMERSIDE (Î.-P.-É.) – le lundi 12 décembre 2016 –  Le président de la Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA), M. Guy Labonté, partage les frustrations exprimées par l’agent aux plaintes de la Loi sur les services en français du gouvernement provincial, M. Jean-Paul Arsenault, dans sa lettre de démission soumise au Premier ministre et ministre des affaires acadiennes et francophones, M. Wade MacLauchlan. « C’est avec beaucoup de chagrin que nous apprenons la décision de M. Arsenault, toutefois nous ne sommes pas surpris de sa décision compte tenu la lenteur avec laquelle le gouvernement provincial a agi dans le dossier des services en français. M. Arsenault est un homme d’une grande intégrité qui ne pouvait évidemment plus représenter un gouvernement dont l’engagement en matière de services en français est remis en question, particulièrement en ce qui a trait au nombre restreint de services désignés, soutient M. Labonté.

Suite à la démission de M. Arsenault, la SSTA a communiqué son indignation au gouvernement provincial et a demandé une rencontre avec le ministre des affaires acadiennes et francophones dans les plus brefs délais.

Rappelons que la Loi sur les services en français a été adoptée au printemps 2013 et promulguée à la fin de la même année. Depuis son adoption, seulement trois services en français ont été désignés, déplore le président.


-30 -


La Société Saint-Thomas-d'Aquin est l'organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l'Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puissent vivre et s'épanouir individuellement et collectivement en français à l'Île-du-Prince-Édouard.



Contact presse :
Natalie Pendergast
Bureau : 1-902-888-1679
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Météo Jour du Souvenir acadien

En raison de la météo, une décision sera prise demain matin quant au déroulement ou à l'annulation de la cérémonie du Jour du Souvenir acadien 2016 au site national historique de Port-la-Joye - Fort Amherst. Nous vous tiendrons informés.


Contact:
Chloé Feinte
bureau: 902 436 4881
cell: 902 303 0050
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La SSTA se dit déçue face aux faibles avancées en matière de services en français

i p e
SUMMERSIDE (Î.-P.-É.) – le vendredi 2 décembre 2016 –
 M. Guy Labonté, président de la Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) a laissé savoir la déception de la SSTA sur ce dossier, suite au dépôt à l’Assemblée législative par le gouvernement de l’Î. -P.-É.  du rapport annuel en matière de services en français. « Nous sommes déçus face au nombre limité d’avancées réalisées en matière de services en français au sein du gouvernement provincial, particulièrement en ce qui a trait au nombre de services désignés. Depuis l’adoption de la Loi sur les services en français, il y a trois ans, seulement trois services en français ont été désignés », soutient M. Labonté.

La Loi sur les services en français a été adoptée au printemps 2013 et promulguée à la fin de la même année. La SSTA travaille depuis lors avec les responsables du Secrétariat aux affaires acadiennes et francophones dans le but de faire progresser la mise en œuvre de cette importante loi Selon M. Labonté, la SSTA a exhorté les représentants de ce gouvernement à plusieurs reprises au cours de la dernière année de communiquer formellement leurs intentions en matière de développement de services gouvernementaux en français mais sans succès. « Nous sommes convaincus que plusieurs services gouvernementaux prioritaires, aux yeux de la communauté acadienne et francophone insulaire, pourraient être offerts sans avoir à investir des ressources financières importantes. Selon nous, le gouvernement provincial doit se doter d’un plan d’actions officiel et proactif et non dépendre de la bonne volonté des fonctionnaires pour l’implantation de services désignés en français », indique le Président de la SSTA.

La SSTA poursuivra son action engagée pour œuvrer à la mise en œuvre réussie de la Loi sur les services en français puisqu’il s’agit d’un de ses mandats principaux. « Pour se faire, nous allons continuer de rencontrer régulièrement les représentants du gouvernement provincial et de défendre l’importance des services gouvernementaux en français pour la communauté acadienne et francophone bien sûr, mais aussi pour l’ensemble de la Province. En effet, il s’agit d’un dossier prioritaire et central pour notre communauté que nous ne comptons pas abandonner », conclut M. Labonté.


La Société Saint-Thomas-d'Aquin est l'organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l'Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puissent vivre et s'épanouir individuellement et collectivement en français à l'Île-du-Prince-Édouard.


Contact presse :
Natalie Pendergast
Bureau : 1-902-888-1679
Courriel :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La cérémonie du Jour du Souvenir acadien se tiendra le 13 décembre prochain.

monument de lodyssée acadienne

SUMMERSIDE (Î.-P.-É.) - le 17 novembre 2016 – La Société Saint-Thomas-d’Aquin, en collaboration avec Parcs Canada, tiendra la neuvième cérémonie du Jour du Souvenir acadien, le mardi 13 décembre prochain, de 10 h 30 à 12 h 30, au lieu historique national de Port-la-Joye  ̶ Fort Amherst.

Le Jour du Souvenir acadien est une commémoration de la désastreuse déportation de 1758 des Acadiens de l’Île et de ses nombreuses victimes. C’est le 13 décembre de cette année-là, que le navire Duke William a fait naufrage avec 360 Acadiens à son bord. Quelques heures auparavant, le navire Violet, avec environ 300 personnes, fait également naufrage. La déportation a été la plus grande tragédie humaine dans toute l’histoire de l’île.

La communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard commémore annuellement ce souvenir au lieu historique national Port-la-Joye – Fort Amherst. Ce lieu était le port d’entrée pour l’établissement des Français et également le lieu de départ lors de la déportation.

L’historien M. Georges Arsenault agira à titre de maître de cérémonie lors de la commémoration. Le mot de bienvenue et les discours seront suivis de témoignages, de chants commémoratifs et de la traditionnelle procession au Monument de l’Odyssée acadienne, en présence des personnages traditionnels acadiens Évangéline et Gabriel. Le tout se terminera par une collation.

En cas de tempête, nous vous prions de bien vouloir vous rendre sur le site web de la SSTA www.ssta.org, ou de téléphoner au 902 436-4881, poste 295 le matin de l’évènement pour savoir si la cérémonie aura toujours lieu.
 


La Société Saint-Thomas-d'Aquin est l'organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l'Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puisse vivre et s'épanouir individuellement et collectivement en français à l'Île-du-Prince-Édouard.



Pour plus de renseignements :
Chloé Feinte
Bureau : 902-436-4881 poste 295

Cell : 902 303 0050
Courriel :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les élèves de la classe de 10e année de l'École-sur-Mer sont les récipiendaires de l'ordre du mérite acadien 2016


Classe de 10e année

Summerside (Î.-P.-É.), le 17 octobre 2016 – Lors de sa 97e Assemblée Générale Annuelle le samedi 15 octobre, La Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) a décerné l’Ordre du mérite acadien 2016 à la classe de 10e année de l’École-sur-Mer.

Remis annuellement, l’Ordre du mérite acadien est conféré à un Acadien ou une Acadienne ou un/une francophone de la région (où se déroule l'assemblée générale annuelle), ayant contribué ou contribuant d'une façon exceptionnelle à l'épanouissement de la vie acadienne et francophone insulaire. Cette année l’ordre du mérite acadien a été attribué exceptionnellement deux fois : à la classe de 10e année de l’École sur Mer ainsi qu’au père Charles Gallant.

Les élèves de la 10e année de l’École-sur-Mer, démontrent déjà, à leur jeune âge, un impressionnant leadership au sein de leur communauté. Faisant fi des pressions des pairs, de l’inconnu, du manque de ressources et d’installations physiques, ils ont suivi leurs croyances et leurs convictions personnelles au sujet de la langue et de leur culture en choisissant de poursuivre leurs études secondaires dans une institution de langue française de leur communauté. Peu d’adultes feraient preuve d’une telle conviction dans de telles conditions.

Permettez-nous de vous les présenter individuellement (par ordre alphabétique) :

Chloe Gallant est la fille d’Andrea Graham de Kensington et Kevin Gallant d’Abram-Village.  Passionnée par la lecture, le badminton, la musique et la guitare, Chloe est fière de pouvoir parler deux langues et de fréquenter l’école française. Chloe est ravie qu’il y ait une école secondaire en français à mi-chemin entre ses deux domiciles.  Celle-ci faisait partie d’un groupe d’élèves qui déjà en 7e année, avait manifesté l’intérêt pour l’obtention d’une école secondaire à Summerside lors d’une réunion publique.

Jaden Johnston, fils de Stephen Johnston et Cathy Johnston, demeure à Kinkora. Jaden est fanatique d’équitation, de travail sur la ferme, d’haltérophilie et de télévision. Il est particulièrement fier d’avoir passé son test pour son permis de conduire.  Jaden est arrivé à l’École-sur-Mer en 7e année, après avoir complété six ans en immersion. Il désire continuer à perfectionner son français au niveau secondaire à l’École-sur-Mer et apprécie les petites classes qui lui sont offertes.

Kaelyn MacLeod est la fille de Cindy et Chris MacLeod de New Annan. Kaelyn adore la balle-molle, le volleyball, les sports en général et la lecture.  Elle travaille chez Sobeys depuis quelques mois et est fière de pouvoir y offrir un service bilingue. Kaelyn a choisi de fréquenter l’ÉSM en 10e année puisque l’école est à proximité de chez elle et parce qu’elle apprécie les enseignants et les élèves de sa classe.

Callum Matthews est le fils de Grant et Tammie Matthews, d’Albany.  Callum est passionné de jeux vidéo, de télévision, de ski et est très fier de ses accomplissements aux quilles. Il a choisi de fréquenter l’École-sur-Mer car c’était important pour lui et sa famille, en plus de lui sauver un long voyage en autobus. Il adore passer du temps avec les amis de sa classe.

Katelyn Milligan, fille de Rachel et Greg Milligan, demeure à Miscouche. Elle compte parmi ses passe-temps faire du bénévolat, jouer du ukulélé, jouer au volleyball et s’entraîner au lancer du poids. Elle a d’ailleurs remporté la médaille d’or et battu le record du lancer du poids aux Jeux de l’Acadie en juin dernier.  C’était important pour Katelyn de poursuivre ses études dans une école de langue française. Elle apprécie beaucoup ses enseignants à l’École-sur-Mer.  Katelyn est une des élèves qui en 7e année avait créé un sondage et une présentation dans le but de demander une école secondaire lors d’une réunion publique.

Madison Orton, de Summerside,  est la fille d’Eddie Arsenault et Dawn Orton. Elle est fanatique de hockey et de sports et adore passer du temps chez sa grand-mère.  Madison est une nouvelle arrivée à l’École-sur-Mer et elle apprécie les petites classes et ses nouveaux amis.

Bryanna Marguerite Sharkey, fréquente l’École-sur-Mer depuis la première année.  Elle est la fille de Dean et de Rena Sharkey de Summerside.  Elle est aussi la petite-fille du célèbre Amand Arsenault et de son épouse madame Marguerite.  Une fière sportive, elle a gagné plusieurs médailles en balle-molle et au volleyball.  Elle aime travailler à la boulangerie Water Street où elle se fait un plaisir d’offrir un service en français.  Elle apprécie elle aussi les petites classes et l’appui individuel que lui offre ses enseignants.

La dernière et non la moindre, Katelyn Singer, fille de Todd et de Suzanne Singer d’Indian River adore la danse, le théâtre et la lecture.  Elle aime aussi passer du temps à faire du tutorat, faire partie du comité de l’album souvenir et travailler chez Sobeys où elle offre elle aussi un service en français.  Katelyn a gagné le prix de la danseuse qui s’est le plus améliorée en 2015.  Katelyn a choisi de demeurer à l’École-sur-Mer car la langue française est importante pour elle et elle considère qu’elle a toujours reçu une bonne éducation à son école. D’après Katelyn les enseignants et les élèves de cette école font partie de sa famille.

Tous ces élèves continuent de contribuer à la vie scolaire et culturelle de l’École-sur-Mer par le biais de leur participation aux nombreuses levées de fond, au voyage de l’école, à l’harmonie, aux sports, au théâtre, à l’album-souvenir, etc.

En plus d’être les premiers élèves ayant déposé une demande officielle pour une école secondaire, ils sont parmi les premiers adolescents à fonder la vie étudiante à l’intermédiaire de l’École-sur-Mer.  Effectivement, ils ont aussi fait preuve de courage et de patience alors que les instances débattaient la question reliée à ce qui est leur droit constitutionnel : une école secondaire francophone dans leur communauté.

En plus d’être de merveilleux ambassadeurs de l’École-sur-Mer et de l’éducation en français, ils sont d’excellents modèles pour les autres élèves de l’école.  Les membres du CA de la Belle-Alliance, qui se soucient continuellement de la relève, de l’épanouissement de la communauté française de la région de  Summerside et des environs sont ravis de voir certains de ces jeunes prendre une place au sein d’établissements publics et d’offrir des services en français par le biais de leur travail dans les commerces de Summerside. 

La Société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puissent vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’Île-du-Prince-Édouard.


Pour plus d’informations :

Chloé Feinte
Bureau : 902.436.4881
Cell. : 902.303.0050

Le Père Charles Gallant est le récipiendaire de l'ordre du mérite acadien 2016


Charles Gallant
Summerside (Î.-P.-É.), le 17 octobre 2016 – Lors de sa 97e Assemblée Générale Annuelle le samedi 15 octobre, La Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) a décerné l’Ordre du mérite acadien 2016 au Père Charles Gallant.

Remis annuellement, l’Ordre du mérite acadien est conféré à un Acadien ou une Acadienne ou un/une francophone de la région (où se déroule l'assemblée générale annuelle), ayant contribué ou contribuant d'une façon exceptionnelle à l'épanouissement de la vie acadienne et francophone insulaire. Cette année l’ordre du mérite acadien a été attribué exceptionnellement deux fois : au Père Charles Gallant ainsi qu’à la classe de 10e année de l’École sur Mer.

Charles Gallant est né et a grandi à l’Île-du-Prince-Édouard dans une maison située entre Mont-Carmel et Baie-Egmont. Il a maintenant 97 ans, et a été l’un des grands bénévoles de la SSTA et a la cause du français à cœur. Baptisé à Mont-Carmel, il a étudié pendant une dizaine d’années dans une petite école locale à Baie-Egmont qui enseignait le même programme que les écoles anglaises excepté le catéchisme et la grammaire française en plus.

À l’âge de 16 ans, il est parti étudier au collège Saint-Joseph où il restera pendant 7 ans et fera des études classiques bilingues mais surtout en français. Cette première expérience lui donnera le goût du français. Charles Gallant a par la suite réalisé des études théologiques au séminaire d’Halifax pendant 4 ans de 1942 à 1946.

Après son ordination, il enseigne le français au collège Saint-Dustan qui deviendra par la suite l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard. Cette première mission a duré deux ans. Il est ensuite nommé vicaire dans la paroisse de Baie-Egmont. Le curé avec qui il travaillait aimait beaucoup la langue française et lui a transmis cette ferveur. Cette collaboration durera neuf ans. Charles Gallant a ensuite travaillé dans différentes paroisses en tant que curé ; 10 ans à la paroisse rurale de Saint-Charles à proximité de Souris où la majorité des personnes étaient acadiennes de nom mais ne parlaient pas la langue. C’était principalement un milieu anglais. Il a également travaillé pendant 14 ans à la paroisse de Mont-Carmel et 10 ans dans celle de Baie-Egmont.

En 1948, Charles Gallant deviendra avec monsieur J. Henri Blanchard et son gendre Edmond Arsenault les grands animateurs de la Société-Saint-Thomas-d’Aquin. Monsieur Blanchard était à la tête de la SSTA, son gendre était secrétaire et Charles Gallant était trésorier. Ce travail en collaboration durera une trentaine d’années et s’inscrira comme le début d’une longue histoire. À ce moment-là ils travaillaient bénévolement afin de suivre les jeunes Acadiens de l'Île qui souhaitaient étudier et pour leur obtenir des bourses dans les collègues et universités du Québec, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l'Ontario et de l'Île-du-Prince-Édouard. 

Pendant près de 30 ans Charles Gallant agit comme trésorier de la SSTA avant que la structure et les statuts ne changent au sein de la société. « La Société-Saint-Thomas-d’Aquin a permis de côtoyer tous ces gens qui ont la cause du français à cœur. Je suis heureux que cette reconnaissance vienne de la SSTA » a-t-il déclaré, ému.

Le père Charles Gallant est désormais à la retraite qui est une retraite bien méritée après tout cet engagement à la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard.

La Société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puissent vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’Île-du-Prince-Édouard.


Pour plus d’informations :

Chloé Feinte
Bureau : 902.436.4881
Cell. : 902.303.0050

Francine Desmeules est la récipiendaire du certificat honorifique de citoyenneté acadienne 2016


Francine Desmeules

Summerside (Î.-P.-É.), le 17 octobre 2016 –
Lors de sa 97e Assemblée Générale Annuelle le samedi 15 octobre, La Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) a décerné le certificat honorifique de citoyenneté acadienne 2016 à Francine Desmeules.

Remis annuellement, le certificat honorifique de citoyenneté acadienne est conféré à un Acadien ou une Acadienne ou un/une francophone de la région (où se déroule l'assemblée générale annuelle), ayant contribué ou contribuant d'une façon exceptionnelle à l'épanouissement de la vie acadienne et francophone insulaire.

Née en Nouvelle-Écosse de parents originaires du Nouveau-Brunswick, Francine a grandi principalement au Québec, mais sa famille a habité en Ontario et à Terre-Neuve. Elle habite l’Île-du-Prince-Édouard de 1976 à 1986, puis la région d’Ottawa de 1987 à 2000. Elle revient à l’île en décembre 2000.

En 1977-78, Alcide Bernard, directeur général de la SSTA, lui apporte des documents à traduire alors qu’elle travaille à la bibliothèque Robinson de l’université de l’Île-du-Prince-Édouard. En 1978 un professeur de français, Charles-Aimé Blouin, l’introduit à l’organisme centre culturel Port-Lajoye de Charlottetown où elle participera à la chorale et sera par la suite trésorière puis vice-présidente.

Elle rencontre Georges Arsenault de la SSTA à la bibliothèque de l’UPEI et elle deviendra son assistante-recherchiste en 1980-81 dans le cadre du Projet d’histoire et de traditions acadiennes. Elle appuie les recherches de Georges pour la rédaction de cahiers historiques pour le système scolaire francophone.

À l’été 1981, Francine a été chauffeur pour les Danseurs Évangéline pour leur participation au festival de Cap-Chat en Gaspérie au Québec (Paul. D. Gallant était l’autre chauffeur).

Elle sera coordinatrice culturelle de la SSTA de 1981 à 1984 où elle travaillera entre autres avec Sylvie Toupin, Czeslaw Gladyszewski et Daniel Bourgeois sous la direction d’Alcide Bernard.

Après quelques années au Ministère des Anciens Combattants, elle s’en va à Ottawa en décembre 1986 pour être plus près de sa famille qui s’agrandissait avec des neveux et nièces.

Elle continua de recevoir La Voix Acadienne durant son séjour de 14 ans dans la capitale nationale (1986 à 2000). Elle garda contact avec plusieurs amis qui sont allés la visiter et elle décida de revenir à l’île après de merveilleuses vacances ici en juillet 2000. En décembre de la même année, elle entre au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean en tant que responsable des finances.

Elle s’implique tout de suite avec Rendez-vous Rustico (2001- 2004). Elle aide à la rédaction de leurs statuts et règlements et sera co-présidente durant au moins 2 ans.

À Charlottetown, elle participe avec l’équipe du Carrefour à la création du Festival acadien de Charlottetown, le Festival port-Lajoye (2002-2003-2004).

Elle siège également au conseil de la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard en 2001 et 2002. Elle participe à la remise des prix Chalin le 14 octobre 2001. Par la suite, elle s’occupera de la comptabilité de l’organisme.

Elle participe à des rencontres ou événements provinciaux tels que Culture en fête (FCIPE) en septembre 2001, la Rencontre économique à Summerside, la cérémonie du jour du Souvenir acadien. Elle participe à la Francofête à Moncton et devient membre fondatrice de Radarts (2002).

Francine siège au conseil de l’Association des femmes acadiennes et francophones de l’IPÉ (maintenant Actions Femmes) (2001- 2005) et elle participa au Sommet des Femmes lors du Congrès mondial acadien du 12 au 15 août 2004 à Halifax.

Après le départ de Benoit Henry à la direction du Carrefour de l’Isle Saint-Jean, elle occupa le poste de directrice par intérim à diverses occasions. Avec Roger Richard, elle a été témoin de l’installation des affiches routières indiquant la direction du Carrefour, de l’école et de la bibliothèque.

Francine siégea au Conseil d’administration de La Voix Acadienne et y sera présidente pendant 3 ans. (2006- 2009).

Elle siégea pendant deux ans au comité d’évaluation des demandes de financement pour le Volet des Langues officielles de Patrimoine canadien (2008 et 2009).

Pour finir, Francine Desmeules a été bénévole lors d’événements majeurs tels que Les Prix Éloizes (2-4 mai 2008) à Charlottetown (Delta) et a été trésorière de la SSTA de juin 2012 jusqu’en juin 2014.

La Société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puissent vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’Île-du-Prince-Édouard.

 
Pour plus d’informations :

Chloé Feinte
Bureau : 902.436.4881
Cell. : 902.303.0050

Assemblée générale annuelle de la Société Saint-Thomas d'Aquin 2016

SUMMERSIDE (Î.-P.-É.) – le mercredi 14 septembre 2016 –  La Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA) vous invite cordialement à son assemblée générale annuelle qui se tiendra le samedi 15 octobre prochain de 9h à 16h au centre Belle Alliance à Summerside.

Les inscriptions aux activités de la journée débuteront à 9h. Le nom des récipiendaires de l’ordre du mérite acadien 2016 ainsi que du certificat honorifique de citoyenneté acadienne 2016 seront dévoilés dans la matinée. Un protocole d’entente entre la SSTA et l’École de droit de l’Université de Moncton sera signé durant l’heure de dîner. Dans le cadre de notre collaboration avec la Commission scolaire de langue française et dans un processus conjoint de planification stratégique, le thème de l’AGA portera sur le rapprochement scolaire-communautaire.

La réunion d’affaires qui suivra sera, entre autres, l’occasion de faire un retour sur l’année et les grands dossiers de la SSTA. Les participants seront invités à échanger et à poser des questions.

Les inscriptions à l’AGA sont ouvertes jusqu’au 3 octobre. Vous pouvez vous inscrire en ligne et envoyer votre formulaire dûment rempli à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


La Société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puisse vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’Île-du-Prince-Édouard.


Pour plus de renseignements: 
Chloé Feinte
Tél: 1-902-436-4881
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

88% des canadiens appuient les objectifs de la loi sur les langues officielles

SUMMERSIDE (Î.-P.-É.) – le jeudi 1 septembre 2016 –  La Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA), est fière d’annoncer qu’une large majorité de la population est en faveur du bilinguisme au Canada d’après une étude menée par le Commissariat aux langues officielles.

Les résultats sont clairs, et ce dans l’ensemble du pays. Ceux-ci excèdent 80% dans la majorité des provinces et atteignent jusqu’à 93% pour le Québec.  90% des jeunes se sont exprimés partisans de cette loi et appuient ses objectifs.

Selon la majorité d’entre eux, « l’existence de deux langues officielles contribue favorablement à l’image internationale du Canada » et  « comme le français et l’anglais font partie de notre histoire, il est logique qu’ils aient un statut légal ».

Les principaux avantages du bilinguisme mis en avant par cette étude sont :

-          Plus de débouchés

-          Offrir un meilleur service

-          Faire la connaissance de canadiens qui parlent l’autre langue officielle

-          Voyager plus facilement dans d’autres pays

-          Se familiariser avec une autre culture

 

Pour cette raison, les canadiens souhaiteraient que les célébrations du 150e anniversaire de la confédération en 2017 soient l’occasion de promouvoir les langues officielles du Canada.

« Ces résultats confirment la confiance de la population canadienne à vouloir reconnaître le bilinguisme officiel comme valeur fondamentale du pays » considère Guy Labonté, président de la SSTA.

Pour plus d'informations sur cette loi: http://languesofficielles.gc.ca/fr/nouvelles/communiques/2016/2016-08-31

 

La Société Saint-Thomas-d'Aquin est l'organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l'Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puissent vivre et s'épanouir individuellement et collectivement en français à l'Île-du-Prince-Édouard.

 

Pour plus de renseignements :
Chloé Feinte
Bureau : 1-902-436-4881
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour s’inscrire à l’Assemblée générale annuelle de la Société Saint-Thomas-d’Aquin


SUMMERSIDE, le 9 septembre 2016 
 L’inscription à l’Assemblée générale annuelle (AGA) de la Société Saint-Thomas-d’Aquin (SSTA), qui se tiendra le samedi 15 octobre prochain, au Centre Belle-Alliance, est ouverte. Les inscriptions aux activités de la journée débuteront à 9 h.

Le nom des récipiendaires de l’ordre du mérite acadien 2016 ainsi que du certificat honorifique de citoyenneté acadienne 2016 seront dévoilés dans la matinée. Un protocole d’entente entre la SSTA et l’École de droit de l’Université de Moncton sera signé durant l’heure de dîner. Dans le cadre de notre collaboration avec la Commission scolaire de langue française et dans un processus conjoint de planification stratégique, le thème de l’AGA portera sur le rapprochement scolaire-communautaire.

La réunion d’affaires qui suivra sera, entre autres, l’occasion de faire un retour sur l’année et les grands dossiers de la SSTA. Les participants seront invités à échanger et à poser des questions.


Vous pouvez vous inscrire en complétant notre formulaire d'inscription d’ici le 3 octobre. Veuillez envoyer le formulaire dûment rempli à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La Société Saint-Thomas-d’Aquin est l’organisme porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puisse vivre et s’épanouir individuellement et collectivement en français à l’Île-du-Prince-Édouard.


- 30 -


Pour plus de renseignements :

Natalie Pendergast
Bureau : 902.888.1679
Cell. : 902.314.1307