Une AGA 2011 bien réussie pour la SSTA


FORTUNE, Î.-P.-É. – Le 13 juin 2011 – C'est sous le thème « AGIR pour notre AVENIR » et avec plus de 100 participants que l'assemblée générale annuelle de la Société Saint-Thomas-d'Aquin (SSTA) s'est tenue le samedi 11 juin à l'école La Belle-Cloche dans la région de Fortune à l'Île-du-Prince-Édouard.

La journée a débuté par l'émission Place publique de la radio de Radio-Canada qui était sur les lieux pour l'occasion. Par la suite, une excellente conférence nous a été offerte par une insulaire très connue de la communauté, soit Eileen Chiasson-Pendergast, qui nous a livré un discours sur le thème de l'assemblée.

C'est lors de la réunion d'affaires que nous avons élu une nouvelle présidence et vice-présidence. Gabriel Arsenault fut élu comme président pour un mandat d'un an et Maria Bernard comme vice-présidente pour un mandat de deux ans. Le nouveau président se dit très enthousiaste d'entamer son nouveau rôle et de continuer le bon travail de la SSTA avec l'aide du conseil d'administration : « J'ai bien hâte d'aller rencontrer les six comités régionaux au courant de l'été et aussi de prendre en main les dossiers du jour, entre autres, le plan de développement global de la communauté et l'élection provinciale qui approche. »

Finalement, la journée s'est terminée par un banquet qui a donné l'occasion d'honorer deux personnes qui se sont dévouées corps et âme pour la communauté francophone et acadienne de l'Île-du-Prince-Édouard. L'Ordre du mérite 2011 fut décerné à Darlene Arsenault et le Certificat honorifique de citoyenneté acadienne 2011 fut décerné à Marcelin Garneau.

-30-

Pour plus d'informations :
Tina Robichaud
Gestionnaire de projets en Communication et en Relations communautaires
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Bureau : 902-888-3346
Cell. : 902-315-1500

La Société Saint-Thomas-d'Aquin est le porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l'Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puissent vivre et s'épanouir individuellement et collectivement en français à l'Île-du-Prince-Édouard.