Réjeanne Doucette nommée "Citoyenne d'honneur de l'Acadie"


Summerside- Î.-P.É. – 19 juin 2010 – Une dame pour qui la population acadienne insulaire a beaucoup d'estime vient d'être nommée récipiendaire du Certificat honorifique de citoyenneté acadienne de l'Île-du-Prince-Édouard.

En effet, lors du banquet de son assemblée générale annuelle, à Summerside, samedi dernier, la Société St-Thomas-d'Aquin a remis cette distinction à madame Réjeanne Doucette pour avoir fortement contribué à la promotion de la langue française dans la région de Prince-Ouest.

Originaire de la Gaspésie, madame Doucette est sans aucun doute une femme ambitieuse. Ayant été obligée de laisser tomber l'école à un jeune âge pour pouvoir travailler et ainsi aider sa grande famille, Réjeanne Doucette est un exemple de persévérance. C'est à l'âge adulte qu'elle a obtenu son certificat de 12e année à Holland College, et ce, en étant mère de trois jeunes enfants. Elle a aussi suivi plusieurs autres cours et formations.

Durant les années 1975 à 1979, elle devient coordonnatrice du projet Possibilités d'offrir des cours d'immersion française dans l'unité scolaire No. 1. Après avoir fait du porte à porte pour sensibiliser les gens à l'éducation française, préparer des rencontres publiques et des rencontres avec des dirigeants scolaires, les programmes d'immersion ont vu le jour.

Plus tard dans sa vie, elle prit la charge de la coordination du projet L'établissement d'un centre scolaire-communautaire français à Prince-Ouest. Membre actif dans ce comité pour l'éducation à Prince-Ouest, elle contribue à l'ouverture tant attendue du Centre préscolaire l'Arc-en-ciel, ouverture qui fut dans un garage. D'un garage à des roulottes, c'est en grande partie grâce à cette femme que Prince-Ouest a maintenant son centre acadien francophone, dans un vrai édifice.

«Soyez certains qu'il n'y a pas une journée depuis l'ouverture des roulottes et même depuis la première réunion pour le programme d'immersion jusqu'à l'ouverture du nouveau centre Acadien de Prince-Ouest que Réjeanne n'avait pas la cause Acadienne à cœur, ce qui lui donnait l'ambition de se lever à chaque matin et continuer de pousser.», affirment les membres du Conseil Rév. S.-É.-Perrey, qui ont proposé sa candidature.

Directrice communautaire du Conseil Rév. S.-É.-Perrey, c'est sans aucun doute que madame Réjeanne Doucette mérite que tous ses efforts mis pour le développement et l'épanouissement de la communauté acadienne et francophone soient soulignés.

-30-

La Société Saint-Thomas-d'Aquin est le porte-parole officiel des Acadiens, Acadiennes et francophones de l'Île-du-Prince-Édouard. Son mandat est de travailler pour que tout Acadien, toute Acadienne et francophone puisse vivre et s'épanouir individuellement et collectivement en français à l'Île-du-Prince-Édouard.